Santé – Le pollen augmente la tension artérielle, selon une étude

Berne (ats) – Une forte concentration de pollen peut augmenter la tension artérielle chez les personnes allergiques, selon une étude suisse. L’effet était nettement plus prononcé chez les femmes et les personnes en surpoids que chez les autres.

Des chercheurs de l’Institut tropical et de santé publique suisse (Swiss TPH) ont pu démontrer pour la première fois, grâce à cette étude publiée vendredi dans la revue spécialisée Environmental Health, qu’il existe un effet du pollen sur les maladies cardiovasculaires. L’étude a été menée auprès de 400 participants de la région de Bâle pendant les saisons polliniques 2021 et 2022.

Les allergies au pollen deviennent ainsi un problème croissant de santé publique, écrivent les chercheurs. En effet, la saison pollinique deviendrait de plus en plus longue et intense en raison du changement climatique.

Planification urbaine à revoir

Concrètement, l’étude a montré que la pression artérielle systolique et diastolique augmentait de 2,0 et 1,5 millimètres de mercure pendant les jours où les concentrations de pollen étaient très élevées. La pression artérielle réagissait donc déjà à de faibles concentrations de pollen et augmentait continuellement avec l’augmentation de la concentration dans l’air.

Selon les spécialistes, ces résultats sont importants pour la santé publique. Les allergies au pollen et l’hypertension sont deux des maladies chroniques les plus fréquentes en Europe, écrivent-ils.

Il est donc important que les effets des arbres allergènes sur la santé soient davantage pris en compte à l’avenir, par exemple dans la planification urbaine. Les arbres en ville sont importants pour fournir de l’ombre, notamment en raison du changement climatique, mais il existe des alternatives aux bouleaux hautement allergènes, écrivent les chercheurs.